Le Bitcoin devient très énergivore : cryptocoffre.com dévoile son avis

Le Bitcoin est certes très populaire et très apprécié par l’anonymat et la rapidité des transactions qu’il offre. Toutefois, il consomme de plus en plus d’électricité. Face à cet inconvénient, cryptocoffre.com, dont l’avis de spécialiste compte beaucoup dans la profession, fait son maximum afin de fournir aux internautes des informations pertinentes.

Effectivement, la fabrication d’une unité de Bitcoin nécessite de plus en plus d’énergie au fur et à mesure que le temps avance. Certains chercheurs s’y intéressent sérieusement et craignent qu’il soit difficile dans le futur de produire d’autres Bitcoins sans avoir un important parc informatique. Toutefois, les opinions divergent à ce propos. Et dans cet article, cryptocoffre.com émet son avis sur la situation.

370 mégawatts de consommation en électricité en 2015

Le Bitcoin est une monnaie numérique, mais les coûts engendrés par son élaboration sont totalement réels. En effet, l’émission de cette Crypto-monnaie nécessite une quantité non négligeable d’énergie. La consommation en électricité de l’ensemble du « minage » de 2015 était équivalente à celle de 620 000 ménages suisses. Cette quantité (370 mégawatts) est, par ailleurs, la même que celle produite par la centrale nucléaire de Mühleberg durant cette année. Ces estimations ont pu être mises en exergue grâce à l’étude effectuée par Burkhard Stiller, un Professeur à l’Université de Zurich. D’autres recherches indiquent des chiffres encore plus importants (500 MW).

Selon Cryptocoffre.com, dont l’avis est très écouté, cela ne peut qu’augmenter avec le temps. En effet, avec l’opération de minage qui devient de plus en plus difficile, certains pensent que l’électricité nécessaire pour le minage du Bitcoin sera égale à la consommation du Danemark en 2020.

Le « minage », très gourmand en énergie

Malgré cette consommation en électricité en constante augmentation, les avis des observateurs divergent. En effet, certains espèrent que de nouvelles technologies seront disponibles pour réduire considérablement cette gourmandise. Rappelons que pour émettre des Bitcoins, il faut avoir recours à une opération de minage. Cette dernière consiste à faire des calculs complexes sur des ordinateurs très puissants. Une fois l’archivage, mais surtout la validation des transactions effectuées, la monnaie digitale mise au point peut être sécurisée. Or, pour pouvoir miner, il est nécessaire de posséder des machines très performantes, mais aussi énergivores. D’autant plus que l’algorithme qui permet de créer le Bitcoin est programmé de manière à rendre de plus en plus difficile la frappe de nouvelles unités.

Afin de vous orienter dans votre projet concernant le Bitcoin, visitez cryptocoffre.com. dont l’ avis d’experts vous sera très utile pour vous orienter dans vos investissements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *